Influenza aviaire : 55 communes de Maine et Loire concernées par des mesures de prévention

La préfecture de Maine-et-Loire annonce le renforcement des mesures pour limiter la propagation du virus de l’influenza aviaire, une forme de la grippe aviaire, dans les basses-cours. Cinquante-cinq communes du département sont concernées.
Pour plus d’informations, http://www.maine-et-loire.gouv.fr/influenza-aviaire-55-communes-de-maine-et-loire-a7779.html

Dans le cadre des mesures de prévention, de surveillance et de lutte contre les maladies, un recensement des détenteurs de volailles est mis en place :
https://www.mesdemarches.agriculture.gouv.fr/demarches/particulier/effectuer-une-declaration-55/article/declarer-la-detention-de-volailles?id_rubrique=55

Enquête publique pour construire les Pays de la Loire de demain

La Région invite les Ligériens à participer à l’enquête publique pour construire les Pays de la Loire de demain.

Préparer très concrètement, dès aujourd’hui, les Pays de la Loire de demain : c’est l’objectif du Schéma régional d’aménagement, de développement durable et d’égalité des territoires (SRADDET). Les ligériens pourront y apporter leur contribution en participant du 13 septembre au 15 octobre à l’enquête publique.

Attractivité et équilibre des territoires, mobilités durables, préservation des ressources naturelles et de la biodiversité, adaptation au changement climatique, transition énergétique… le SRADDET vise à dessiner à moyen et long termes les choix d’aménagement pour la région à l’horizon 2050.

«C’est un projet d’aménagement régional au service des projets locaux » précise Maurice Perrion, conseiller régional délégué aux Politiques territoriales. « Très concrètement, par exemple, un des objectifs d’ici 2050 est de réaliser un programme ambitieux de rénovation énergétique des logements ».

À partir du lundi 13 septembre et jusqu’au vendredi 15 octobre, il sera possible de contribuer à ce schéma régional dans les lieux d’enquête, par courrier ou directement en ligne sur la plateforme dédiée
https://www.registredemat.fr/enquetepublique-sraddetpaysdelaloire

Sur cette plateforme, sont d’ores et déjà indiqués les lieux d’enquête, les horaires d’ouverture, les permanences de la commission d’enquête. Le projet du SRADDET avec toutes les pièces associées sera entièrement accessible à partir du 13 septembre.

Enquête Mobilité Certifiée Cerema

L’Enquête Mobilité Certifiée Cerema (EMC²), dont le lancement était programmé en janvier a été suspendu compte tenu du contexte sanitaire et des contraintes de déplacements, a été reprogrammée pour un démarrage avant l’été.

Pour rappel l’EMC² est menée à l’initiative des 6 intercommunalités de l’aire urbaine angevine élargie, à savoir : la communauté urbaine d’Angers Loire Métropole, les communautés de commune de Loire Layon Aubance, Anjou Loir et Sarthe, Beaugeois Vallée, Vallée du Haut Anjou et Anjou Bleu Communauté.

Cette enquête a pour but de connaître les pratiques de mobilité des habitants du périmètre d’enquête. Afin de garantir la fiabilité des résultats et leurs comparaisons avec d’autres territoires, sa réalisation est normée. Le Cerema, pour le compte de l’État, accompagne les collectivités dans cette démarche.

La réalisation de cette prestation a été confiée à la société Alyce. L’agence d’Urbanisme de la Région Angevine apporte, quant à elle, son expertise technique en tant qu’assistant à maîtrise d’ouvrage.

Deux méthodes d’administration des questionnaires vont être mises en œuvre pendant la phase de collecte qui débutera en septembre prochain : en face-à- face et par téléphone. Les ménages sollicités pour répondre à l’enquête seront préalablement avertis par une lettre-avis comportant les informations relatives à l’enquête et les droits concernant les données à caractère personnel. Des enquêteurs de la société Alyce les contacteront ensuite pour réaliser l’enquête ou fixer un rendez-vous lorsque le ménage accepte d’y répondre. La prise de contact pourra se faire par téléphone ou directement au domicile des ménages.

Pour le volet en face-à-face de l’enquête, une phase de repérage précédera la phase de collecte. Du personnel de la société Alyce sera donc sur le terrain à compter de la mi-juin.

Pour plus d’informations vous pouvez contacter la direction Transports Déplacements d’Angers Loire Métropole, qui coordonne l’opération, au numéro suivant : 02 41 21 55 32.

enquête-mobilite

Visite aérienne préventive du réseau Enedis par hélicoptère

Dans le cadre de la surveillance des lignes moyennes tensions du réseau ENEDIS, un hélicoptère de la compagnie Hélico & Drone survolera certaines communes du département du Maine-et-Loire pendant la période du lundi 12 juillet au samedi 17 juillet 2021.
Cette période pouvant être décalée en fonction des conditions météorologiques. 

Caractéristiques de l’appareil : Bell 206 de couleur bleu et gris : immatriculation F-HTMN

Inventaire zones humides

Reconnaître les zones humides pour mieux les préserver : un inventaire des zones humides sur Angers Loire Métropole.

Espaces de transition entre la terre et l’eau, les zones humides sont des milieux naturels qui remplissent plusieurs fonctions essentielles pour améliorer la qualité et la quantité d’eau de nos territoires. Elles hébergent une biodiversité riche (les zones humides abritent 40% des espèces de la planète) et certaines piègent le carbone dans le sol, et agissent ainsi dans la lutte contre le changement climatique.

Le bon fonctionnement des zones humides et leur remise en état nécessitent de mieux les connaitre, de les protéger, de les réhabiliter et de les gérer.
C’est pourquoi Angers Loire Métropole engage en 2021 un inventaire des zones humides sur l’ensemble de son territoire. Il se déroulera sur les 3 prochaines années et concernera toutes les communes de la communauté urbaine.
Cet inventaire localisera les zones humides effectives et décrira leur état et leurs fonctionnalités. Cette nouvelle connaissance permettra de mieux prendre en compte ces milieux dans l’aménagement du territoire. Elle identifiera les enjeux de préservation et définira sur le long terme des actions de valorisation. Elle pourra également aider la profession agricole à prendre en compte les zones humides dans leurs projets.

Suite à l’analyse des données disponibles, le bureau d’études choisi par Angers Loire Métropole, ELEMENT 5, va arpenter le territoire pour étudier la végétation existante et la composition des sols. Cela permettra de délimiter les zones humides. Les intervenants veilleront tout particulièrement à n’occasionner aucun dommage sur les parcelles et cultures étudiées.

Pour cette année 2021, ELEMENT 5 a déjà réalisé entre Avril et Juin les analyses de terrain sur les communes de Béhuard, Bouchemaine, Les Ponts-de-Cé, Mûrs-Erigné, Sainte-Gemmes-sur-Loire, Saint-Léger-de-Linières, Saint-Martin-du-Fouilloux, Savennières et Soulaines-sur-Aubance.

Une nouvelle étape de terrain est prévue de Juillet à Octobre sur les communes de Loire Authion, Le Plessis-Grammoire et Sarrigné.

Grâce à tout ce travail de terrain, ELEMENT 5 réalisera des cartes délimitant les zones humides identifiées. Ces cartes seront consultables en fin d’année en mairie et sur le site internet d’Angers Loire Métropole pour recueillir les observations des citoyens.

Ne soyez donc pas surpris si vous voyez des techniciens sur le terrain, faites-leur un bon accueil et n’hésitez pas à aller à leur rencontre.

Pour aller plus loin n’hésitez pas à consulter le site d’Angers Loire Métropole : http://www.angersloiremetropole.fr/zoneshumides

Ci-dessous l’arrêté préfectoral DIDD-BPREF-2021 n° 85 du 2 avril 2021, portant autorisation de pénétrer dans les propriétés privées sur l’ensemble des communes incluses dans le périmètre de la communauté urbaine Angers Loire Métropole.
20210324_Co_Demande Arrêté Préfectoral

En juin, mobilisation pour le dépistage organisé du cancer du col de l’utérus



Le cancer du col de l’utérus peut être évité grâce à la vaccination contre le HPV et le dépistage.
Agissons pour notre santé !

1000 morts par an en France, c’est trop !

Les cancers du col de l’utérus sont provoqués par des virus de la famille des papillomavirus humains (HPV). Ces virus se transmettent par voie sexuelle. En général, le corps parvient à les éliminer. Mais dans certains cas, ces infections peuvent persister et provoquer à terme plusieurs cancers différents aussi bien chez la femme que chez l’homme : cancer du col de l’utérus est le plus connu mais cela peut toucher aussi l’anus, la vulve, le vagin, les amygdales, l’oropharynx et le pénis.

Il existe deux moyens complémentaires :

  • Une vaccination contre les papillomavirus humains (HPV), recommandée pour toutes les jeunes filles et, depuis janvier 2021, pour tous les jeunes garçons dès l’âge de 11 ans. Plus nous les vaccinerons jeunes, meilleure sera la réponse immunitaire avec la production d’anticorps importante et durable. Ils protégeront aussi leur futur partenaire à l’âge adulte.
  • Un test de dépistage. Même vaccinée, les femmes doivent se faire dépister par un prélèvement sur le col de l’utérus à partir de 25 ans jusqu’à 65 ans. L’objectif du dépistage est de repérer, pour mieux soigner, des lésions bien avant le stade de cancer.

Parlez-en autour de vous et à votre médecin traitant.

 

Pour en savoir plus sur le cancer du col de l’utérus, rendez-vous sur le site de l’INCa. http://www.e-cancer.fr